mediaafiquenews
Logo
mediaafiquenews

MAURITANIE : NOUVEAU PRODUCTEUR DE BLÉ

Le ministère mauritanien de l’Agriculture a lancé avec réussite la première expérimentation de la culture du blé sur une superficie de 200 hectares. L’Afrique est le premier importateur mondial de blé avec 80 millions de tonnes par an pour une valeur de 11 milliards de dollars.
mediaafriquenews web

Le blé est la deuxième céréale la plus consommée sur le continent africain. Du blé, globalement, importé d’Europe. La faute à un climat peu avantageux pour la culture de cette céréale. Certains pays, à l'exemple de la Mauritanie, se lancent dans la production de cette culture, pour combler ses carences et réaliser des économies.


Le projet a été réalisé dans le cadre d’un partenariat parapublique entre la Société nationale pour le développement rural (SONADER) et plusieurs groupes internationaux opérant dans la logistique, l’entreposage, la production agricole et animale.
Deux variétés de blé exploitées dans le cadre de la phase pilote ont permis d’obtenir des rendements évalués entre 4 et 5 tonnes par hectare.

Isselmou Ould Sid El Mokhtar, délégué régional du ministère de l’Agriculture dans la région du Trarza, estime que ce résultat ouvre la voie à l’émergence d’une filière locale.  

« Les perspectives de la culture du blé en Mauritanie sont très prometteuses. Les exigences environnementales ne sont pas élevées comparativement à celles du riz. Le blé ne nécessite pas d’opérations spéciales de mise en valeur, sauf sur les sols argileux. En plus, il s’agit d’une nouvelle culture qui ne sera pas frappée de maladies avant des années », souligne le responsable.

Le blé consommé en Mauritanie provient essentiellement des importations. Le Fond des Nations Unis pour l’alimentation, (FAO) estime qu’en 2022, le pays a déboursé 322 millions de dollars sur le marché international, pour l’achat de 750 000 tonnes de blé.


L’expérience mauritanienne s’inscrit dans un contexte sous-régional où certains pays font des efforts pour développer une filière locale du blé. Cette initiative permet de réduire les importations malgré les conditions biophysiques peu favorables.  


En novembre dernier, le Sénégal a lancé lui aussi, des expérimentations de culture de blé à grande échelle. Le Burkina Faso a annoncé sa volonté de relancer la culture de blé en stimulant la production de semences.


L’Afrique est le premier importateur mondial de blé avec 80 millions de  tonnes par an pour une valeur de 11 milliards de dollars.

Par Mikail BA Pour MEDIA AFRIQUE NEWS
71 0
Logo
MEDIA AFRIQUE NEWS

LIBREVILLE,GABON

+24111456325

Nous suivre

© MEDIA AFRIQUE NEWS. All Rights Reserved. Design by DPL DIGITAL